Essentiel Gestion : partenaire de la reprise (2)

Equipe Essentiel Gestion en 2020

Le cabinet en contrôle de gestion à temps partagé s’est attaché en cette période inédite à offrir un accompagnement sur mesure aux dirigeants de PME

Disponibles aussi bien en région que dans les grandes villes, les membres d’Essentiel Gestion ont souhaité partager avec vous les enseignements de l’expérience sans précédent à laquelle les entreprises ont été et continuent d’être confrontées. Avec l’impossibilité de se rassembler, l’émergence d’une autre façon de travailler s’est fait jour, qui nous invite à redéfinir les enjeux de la collaboration professionnelle. Au sein même des notions de responsabilité sociétale et environnementale, il incombe désormais à toutes les organisations d’intégrer les nouvelles normes sanitaires qui promettent de s’imposer sur le long terme. Rompus au maniement des indicateurs chiffrés, les consultants indépendants d’Essentiel Gestion maîtrisent parfaitement les ressorts d’une gestion optimisée, sans oublier que l’humain reste la composante essentielle de tout processus… Après l’urgence de maintenir à flot la trésorerie des PME (objet de notre dernière publication), tous les acteurs d’une économie à redresser souhaitent appréhender à présent sereinement mais aussi de façon pérenne l’adaptation à une hygiène publique à installer dans le champ du couple santé-sécurité qui s’impose. Comment recréer un choc de confiance sans craindre d’alimenter les risques psycho-sociaux ? Quels agencements pour les lieux qui accueillent du public, et à quel coût ?

Bienvenue dans un monde sans contact !

Vers une nouvelle norme sanitaire : concilier santé-sécurité et bien-être au travail

Distanciation physique, gestes barrière, déconfinement… Voici de bien disgracieux néologismes qui bourdonnent dans nos oreilles depuis des mois grevant notre champ lexical d’une sournoise menace. Ces expressions feront-elles prochainement leur entrée au dictionnaire de l’Académie française ? Tout indique en tous cas que chacun est appelé à modifier ses comportements depuis que le Covid-19 est venu annoncer l’occurrence probable de nouveaux virus. Masques et gel hydro alcoolique jouxtent dans les sacs le portefeuille,  comme le nécessaire au préalable de toute sortie.

Début mai, le ministère du Travail publiait le protocole national de déconfinement ; il a été enrichi depuis par les spécificités des conventions issus des différents secteurs d’activité. Ainsi, outre les directives déjà mentionnées qui relèvent du bon sens, certains métiers ont été amenés à modifier leurs pratiques organisationnelles au regard du contexte qui, à l’heure de l’ouverture des économies sur un marché mondial impacte la planète tout entière. Dans les hôtels par exemple le petit-déjeuner en chambre est privilégié, tandis que le linge sale doit être disposé dans des sacs spécifiques accessibles si possible sans manipulation manuelle. Au restaurant le menu sur ardoise est appelé à remplacer la carte. Dans les lieux de culture, la suspension des services de vestiaire est imposée et des créneaux de réservation en ligne exigés pour observer le principe de fluidité du parcours des usagers, etc.

securite

Des protocoles qui engendrent un coût

Selon les premières estimations du Medef, le surcoût engendré par la prise en compte des mesures sanitaires pour les entreprises devrait varier entre 10 et 20% supplémentaires dans la facture globale selon les secteurs. Une fourchette qui s’explique par les différents paramètres à prendre en compte. En premier lieu, il faut considérer la dépense liée à l’achat de gel hydro alcoolique, de masques et de gants. Mais dans la balance pèse aussi la perte de productivité…Les petits commerces comme les salons de coiffure sont contraints de trouver à compenser le temps consacré à désinfecter les équipements entre chaque clients ; les boutiques quant à elles, de les faire patienter pour respecter la distanciation ; tandis que de nombreuses usines ont dû sacrifier leur rendement pour éviter l’interaction des équipes aux dépens des amplitudes horaires… À la reprise, chaque dirigeant s’est vu confronté à la nécessité de réfléchir à son business model, sans doute faudra-t-il après l’été l’ajuster encore en fonction de l’évolution des recommandations, dans une démarche à laquelle les membres d’Essentiel Gestion s’associent pleinement.


La « To do list » de Fabienne Bruneau, responsable administrative et financière à Temps Partagé, fondatrice d’ACP Gestion et membre du club EG°

« Donner aux entreprises les consignes sanitaires nécessaires à l’exercice de leur activité grâce à une communication appropriée »

psychosociaux

  1. Mettez tout en œuvre pour recréer un espace serein pour les salariés : distance entre les bureaux, gel, masques, lavage des mains, désinfection des appareils, EPI (Equipements de Protection Individuelle).
    • Expliquer la procédure en amont pour que chacun s’engage à respecter le bien-être de tous
  2. Désigner un référent COVID-19
  3. Remercier vos collaborateurs qui ont su s’adapter, qui se sont investis… la reconnaissance est toujours importante et motivante !
  4. Privilégier le télétravail quand c’est possible mais pas n’importe comment. En tant qu’employeur vous devez garantir la sécurité de vos salariés. Comment ?
    • Confort : matériel informatique adapté, fauteuil de bureau confortable…
    • Bienveillance :
      • veiller à ce que le salarié respecte le nombre d’heures de déconnexion : attention à l’hyper-connexion !
      • ne pas sous-estimer les risques psycho-sociaux : troubles du sommeil, peur de la perte d’emploi, stress…
      • impliquer les collaborateurs dans un projet commun.
  5. Mettre à jour le Document Unique d’Evaluations des Risques Professionnels
  6. Ecrire une procédure en cas de contamination
  7. Afficher tous les documents légaux

Lien fiches métiers après COVID :

https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/proteger-les-travailleurs-les-emplois-les-savoir-faire-et-les-competences/proteger-les-travailleurs/article/fiches-conseils-metiers-et-guides-pour-les-salaries-et-les-employeurs

Entre mesures et recommandations, l’urgence de retrouver le chemin de la confiance…

L’exemple d’Ici la Terre :

À La Rochelle « Ici la terre » est une agence événementielle qui depuis 2001 organise des séminaires, conventions et congrès pour des grands comptes. Environ soixante-dix manifestations annuelles, brodées sur-mesure par ces experts de l’incentive sont assurées un peu partout sur le globe, à la demande de directions d’entreprises renommées qui souscrivent à l’inventivité de collaborateurs très motivés par l’état d’esprit et les conditions de travail qui signent l’identité de l’agence. Au pied des bureaux, l’ancienne agence immobilière qui trônait sur le port a été rachetée et convertie il y a 3 ans en « Magasin Général », une épicerie fine, cave, café. Si l’endroit est ouvert au public, il est avant tout le QG du personnel qui peut s’y retrouver pour échanger, déjeuner ou encore recevoir les clients dans un cadre convivial. Toutes les boissons chaudes sont offertes aux équipes qui bénéficient par ailleurs de 30 % de réduction sur les repas et les autres produits. Dans la foulée, le personnel s’accordait en concertation sur la pertinence d’assouplir le cadre horaires. « Nous n’avons pas attendu la crise sanitaire que nous traversons pour proposer à nos salariés l’accès au télétravail possible dans notre métier. Nous ne raisonnons plus en terme de présentiel, mais de culture du résultat. Chaque collaborateur est libre de s’organiser sur son dossier dès lors que la date de rendu est respectée et que les objectifs sont atteints » explique François Genty le dirigeant. Depuis la mise en place de cette mesure, la productivité s’en trouve améliorée (l’agence qui compte 35 salariés enregistre un CA de 13 M € soit une progression de près de 30 %).


Deux questions à François Genty

De quelle façon avez-vous géré la reprise, vous qui êtes particulièrement vigilants sur le bien-être au travail ?

« Dans le respect des consignes de distanciation, nos locaux permettent d’accueillir 15 personnes contre 35 habituellement. Le télétravail continue donc d’être privilégié sur la base du volontariat. Cependant et nous le mesurons bien, le risque c’est l’isolement…Nous avons besoin d’échanger pour rester motivés. Nous avons donc décidé de nous réunir à tour de rôle en équipe par projets »

Justement, comment maintenir des séminaires dans les conditions actuelles ?

« Notre business vendu de mars à décembre a été reporté sur 2021. Il faudra tout recommencer. Les vols, les réservations d’hôtels, les intervenants. Dans l’attente, nous avons créé des évènements hybrides qui à la fois mixent du présentiel dans le respect des règles imposées et du digital. Notre cœur de métier repose sur l’objectif émotionnel et il est donc indispensable de se voir. Aussi, une manifestation qui était prévue pour 400 personnes a été réorganisée pour 20 groupes de 20 simultanément en différentes régions françaises. La plénière elle, se fera en digital, comme une réunion zoom géante ».


A propos d’Essentiel Gestion :

logo Essentiel GestionEssentiel Gestion est le premier cabinet français de contrôleurs de gestion et financiers à temps partagé et répond aux besoins récurrents et à temps partiel des entreprises, essentiellement au sein des PME et filiales de grands groupes.

D’un jour par semaine à un jour par mois, toutes les structures peuvent désormais profiter des mêmes compétences que les grandes entreprises.

Essentiel Gestion est membre du Groupe Finaxim, leader du temps partagé.

www.essentiel-gestion.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *