Essentiel Gestion : partenaire de la reprise (1)

Equipe Essentiel Gestion en 2020

Le cabinet en contrôle de gestion à temps partagé s’est attaché en cette période inédite à offrir un accompagnement sur mesure aux dirigeants de PME

Mardi 17 mars, lundi 11 mai 2020 : d’une date à l’autre nos vies ont été bouleversées. Mais au delà de nos quotidiens privés (dans tous les sens du terme), c’est l’économie tout entière qui a subi l’onde de choc. À présent que le retour à la rentabilité à plus ou moins long terme est espéré par l’ensemble des organisations et entreprises, apparaît l’impérieuse nécessité d’adopter de nouvelles stratégies pour favoriser à court terme la préservation de l’équilibre d’exploitation.

Disponibles aussi bien en région que dans les grandes villes, les membres d’Essentiel Gestion ont souhaité partager avec vous les enseignements d’une expérience sans précédent qui présage une redéfinition de la collaboration professionnelle. Aussi, nous vous proposons comme dans une série, de suivre volet par volet les ressorts d’une gestion pilotée en automatique grâce à l’appui de consultants indépendants rompus au maniement des indicateurs chiffrés.

Travailler autrement…

L’émergence de nouvelles formes d’emploi n’est pas un phénomène nouveau loin s’en faut. Voici plusieurs décennies que les dirigeants des PME/TPE (96,5 % des entreprises françaises comptent moins de 20 salariés) réclament davantage de souplesse pour disposer de compétences en marge du paradigme du CDI ; tandis que les professionnels aspirent à plus d’agilité pour mettre en valeur leur expertise. Pour autant, la nécessité de repenser les valeurs du travail n’a jamais à ce point croisé l’urgence d’une actualité qui nous invite à redimensionner le temps à la faveur de projets à s’approprier plutôt qu’indexer à une pointeuse. Un nombre croissant d’analystes prédisent qu’une grande majorité de français travaillera demain à son compte, pour opportunément mailler les besoins des uns et les attentes des autres dans une dynamique de rebond des territoires. Les idées ne manquent pas dans notre pays, en témoigne le nombre de création d’entreprises qui enregistre la meilleure performance européenne. « Le juste temps au juste coût » tel est le credo d’une économie à conjuguer au futur.

Premier volet : Optimiser l’équilibre financier grâce à une gestion efficace de la trésorerie

Tréso 1

Entre inconnues et hypothèses, les projections des PME ont valsé au rythme de la courbe de Gauss. « Le tableau de bord de la trésorerie, habituellement actualisé mois par mois sur un horizon d’un an a dû être ajusté à une vérification hebdomadaire dans un premier temps, puis finalement journalière, tant l’incertitude était grande et la prudence de mise ». Ainsi témoigne David Bibard des 2 mois écoulés aux côtés des dirigeants qu’il assiste. Alors qu’avant la crise il alternait les prestations pour ses entreprises clientes au rythme de un, voire deux jours par semaine :

« La semaine en temps partagé est devenue une journée en temps partagé »

Le besoin d’accéder à une visibilité en temps réel s’est fait prégnant, avec en filigrane l’injonction d’anticiper pour valoriser les fonds disponibles, couvrir les risques et sécuriser les paiements. Même constatation pour Hélène Defosse gérante de LND Gestion qui souligne la nécessité d’établir des prévisionnels de trésorerie régulièrement ne serait-ce que pour justifier auprès des organismes bancaires l’obtention du prêt garanti par l’État. La question des investissements s’est elle aussi avérée récurrente. L’un de ses clients projetait des travaux de rénovation de son lieu d’accueil du public : il a fallu y renoncer. En revanche la décision d’achat de nouveaux équipements a été maintenue. Le contexte, pour le moins particulier, a convoqué la plus grande agilité pour autant que faire se peut, maintenir à flot l’équilibre financier des PME. L’enjeu dès lors est de retrouver du souffle, chacun dans son cœur de métier entre taxes, marges et respect des normes sanitaires désormais en vigueur.

Si « le dispositif de financement du chômage partiel a agi comme une véritable bouée de sauvetage pour certains clients qui se sont retrouvés sans activité ou avec une activité très faible », concède Hélène Defosse ; l’équipe d’Essentiel Gestion, elle, n’a pas été confrontée à l’inemploi, bien au contraire. Tous sont restés mobilisés à relever le défi de trouver à jongler avec des paramètres inédits, pour piloter astucieusement les enjeux d’un retour à l’activité maîtrisé, tout en veillant à ne pas grever les budgets.


A propos d’Essentiel Gestion :

logo Essentiel GestionEssentiel Gestion est le premier cabinet français de contrôleurs de gestion et financiers à temps partagé et répond aux besoins récurrents et à temps partiel des entreprises, essentiellement au sein des PME et filiales de grands groupes.

D’un jour par semaine à un jour par mois, toutes les structures peuvent désormais profiter des mêmes compétences que les grandes entreprises.

Essentiel Gestion est membre du Groupe Finaxim, leader du temps partagé.

www.essentiel-gestion.fr

Equipe Essentiel Gestion en 2020

Modèle de Tableau de bord commercial à télécharger

tableau-de-board-finaxim-1

Le tableau de bord est un outil de pilotage permettant de quantifier l’activité de votre entreprise.

A partir de données provenant d’une ou plusieurs sources, le tableau de bord fournit une vision synthétique du passé, du présent et par conséquent du futur de l’entreprise.

Télécharger le modèle

Essentiel Gestion, membre du Groupe Finaxim, est un cabinet spécialisé dans le contrôle de gestion et financier.

Notre équipe de contrôleurs de gestion et financier expérimentés répond aux besoins récurrents des entreprises, à travers plusieurs solutions :

En intervenant pour le même coût à temps partagé, plusieurs jours par semaine plutôt qu’à temps plein avec un profil moins expérimenté.
En étant opérationnel dès le 1er jour, pendant les périodes de transition.
En accompagnant et formant les équipes de contrôle de gestion.

Télécharger le modèle

Projets de pilotage de la performance : le succès passe aussi par la méthode agile

mod-7452306

En 2015, 80 % des entreprises étaient dotées d’équipes pratiquant l’agilité. À titre de comparaison, elles n’étaient que 35 % entre 2012 et 2014 (1). Pourquoi une telle évolution ? Le fondement de l’agilité repose sur le constat que de nombreux projets informatiques échouent pour cause de non-respect des délais, des coûts ou du cahier des charges. L’évolution permanente des besoins clients impose de repenser des modèles trop rigides. Les marchés actuels impliquent une gestion en temps réel et une forte réactivité. Mais l’agilité est-elle pour autant adaptée à tous les types de projets et en particulier aux projets de pilotage de la performance ?

Si les cycles de développement classiques d’un projet EPM (management de la performance de l’entreprise) étaient auparavant assez longs – de quelques semaines à plusieurs mois – les clients souhaitent désormais voir des résultats tangibles dans des délais réduits. De nouvelles solutions, nées avec Internet et la démocratisation du Cloud, apparaissent régulièrement et promettent des délais d’implémentation jamais vus précédemment.

En tant qu’intégrateur, il est indispensable que nous nous appropriions cette nouvelle donne tout en nous adaptant aux demandes de nos clients.

Les limites des projets classiques

Lire la suite

Indicateurs de pilotage pourquoi faut-il en mettre en place ?

cropped-logo-boomerang-2016_v3

Ou comment utiliser les données de son bilan et les éléments faisant la réalité de l’entreprise pour les transformer en informations utiles et lisibles à la décision.

Comprendre les comptes de son entreprise
Tous les dirigeants ont besoin de comprendre leur bilan. En indiquant cela, il n’est pas question de maîtriser les logiques et mécanismes comptables qui relèvent de la compétence de votre comptable. Par contre, il s’agit de traduire votre bilan en élément propre à la gestion quotidienne de votre activité.

Chaque année, vous obtenez votre bilan et compte de résultat. Pour certains, on vous remet également le tableau de financement, les soldes intermédiaires de gestion et l’annexe comptable.

L’ensemble doit vous permettre de savoir en quoi la situation de votre entreprise à changé entre deux années fiscales ? Quelles ont été les variations significatives dans votre activité ? Comment votre trésorerie a-t-elle évoluée ?

Cependant ces informations ne sont qu’une lecture à un instant « T » d’une situation correspondant à une année écoulée. Il est important de toujours les mettre en perspectives avec les réalités économiques immédiates afin de maîtriser tout dérapage éventuel.

Lire la suite