Partager les savoirs et les bonnes pratiques grâce à la formation

Formation Réseau Entreprendre

Le contrôle de gestion pour apprendre aux opérationnels à lire des indicateurs clés 

Dirigeant d’une grande enseigne de l’habillement ou sociétés de production cinématographique et audiovisuelle assujetties aux redditions de compte aux ayants droit, ils ont choisi la formation pour impliquer les équipes et identifier les leviers de performance.

Le premier représente une marque de vêtements pour enfants qui trône dans tous nos dressings et a souhaité participer à une montée en compétences des collaborateurs face aux nouveaux enjeux. Comprendre comment les pratiques commerciales induisent les données financières et « prendre conscience de l’impact de la gestion du quotidien sur le compte de résultat de l’entreprise », autant d’atouts qui permettent aux différents responsables de l’enseigne d’être au plus près de la rentabilité de leur point de ventes.

Sur un parcours d’une année, 200 collaborateurs d’une enseigne leader de la mode enfant en France, ont pu obtenir un diplôme officiel validant leurs compétences

Formation Réseau Entreprendre

Dans le secteur de l’audiovisuel, il n’y a que les très grosses structures qui sont dotées d’un contrôleur de gestion et la plupart du temps, c’est un administrateur de production ou un comptable qui va établir les redditions de compte. Pourtant, la bonne lecture du reporting financier qui tient compte des règles du code de la propriété intellectuelle et du droit d’auteur, ainsi qu’à la compréhension d’un contrat est un impondérable du métier. Quelle est la part des recettes à venir du film à distribuer aux différents partenaires ?

Traduire un besoin d’information en chiffres pour construire une stratégie commerciale pérenne, savoir lire un tableau de bord simple pour anticiper, tel est l’enjeu du programme de formation en Contrôle de Gestion qu’ont élaboré chacune dans leur domaine, Alexandra Goachet et Anne Maurice.

Des experts à la carte

Fille d’entrepreneurs attachée à créer de la valeur dans l’entreprise, Alexandra Goachet a créé Boomerang Consultant début 2012 pour proposer son expertise en Contrôle de Gestion à temps partagé. Partenaire du cabinet de conseil Capcial (dédié au management et à la formation, le cabinet fondé par Olivier Lavaux est spécialisé dans le luxe), Alexandra a participé à la création d’un parcours certifiant, 100% sur-mesure, destiné à permettre aux collaborateurs d’accompagner les changements stratégiques de cette grande enseigne de mode enfant. En présentiel et en e-learning, elle a formé durant un an les douze directeurs régionaux ainsi que tous les directeurs et directeurs adjoints des magasins de la marque.

Au travers de différents modules d’évaluation, d’animations sur la base de cas concrets, de business game, elle a construit avec Olivier Lavaux une ingénierie pédagogique favorisant les partages d’expérience et l’ancrage des bonnes pratiques.

Au terme de la formation, des tableaux de bord pertinents pour chacun tout en répondant aux besoins de reporting attendus par l’entreprise ont été mis en place et plus des deux tiers des 295 participants ont obtenu un diplôme validant leurs compétences en commerce, gestion et management.

Alexandra Goachet 1

Alexandra Goachet

Que se passe t-il derrière l’écran de cinéma ? Anne Maurice est une experte en reddition de comptes aux ayants droit

Après 10 ans dans une société de production de programmes audiovisuels et de films de cinéma, Anne Maurice se met à son compte en tant que DAF et contrôleur de gestion à temps partagé et fonde « Mille et un conseil ». Elle aussi formatrice certifiée pour adultes, elle partage avec Alexandra le goût de transmettre, la richesse de l’échange qui permet aussi « de prendre du recul sur ses propres pratiques » dit Anne.

L’obligation de reddition de comptes est une clause juridique figurant dans tout contrat stipulant un intéressement sur les recettes générées par un film. Il s’agit même d’une obligation légale concernant la rémunération des auteurs, réalisateur, scénaristes, compositeurs, acteurs et agents… Or « appréhender les éléments constitutifs de la reddition des comptes en lien avec les spécificités des contrats et le code de la propriété intellectuelle, n’est pas si aisé » explique Anne.

En 2009, elle construit en association avec le cabinet Axiane formation, un programme d’une journée, à l’issue duquel les professionnels du cinéma sont à même de construire la trame d’un outil de pilotage qui intègre minutieusement l’ensemble de la chaîne des ayants droit.

Anne Maurice 1

Anne Maurice

Satisfaction client

La direction du groupe de mode qui compte 320 boutiques en France désirait voir ses équipes gagner en autonomie et intégrer des techniques de vente efficaces. « Par l’intermédiaire de la formation élaborée pour nous par la cabinet Capcial, nous avons pu mettre en place les nouveaux tableaux de bord et les rendre opérationnels en moins de deux mois » atteste le directeur commercial.

Alexandra confirme : « Cela a permis de démontrer que la connaissance de l’environnement accompagne toutes les prises de décisions commerciales, management et financières au quotidien et conduit les participants à savoir définir les indicateurs pertinents pour mieux anticiper les impacts des plans d’actions au niveau financier ».

Côté industrie du cinéma, l’une des plus florissante en France, Karen Willemsen témoigne : « Juriste Cinéma et Audiovisuel de profession, j’ai bénéficié d’une formation « Redditions de comptes » avec Anne Maurice. Elle a su s’adapter à mes besoins en m’apportant des connaissances techniques d’une façon claire et synthétique. Cet appui technique me sera très utile dans le cadre de négociations de contrats avec nos partenaires ».

Liens utiles :

Alexandra Goachet : http://www.boomerangconsultant.fr/

Anne Maurice : http://www.milleetun-conseil.com

—————————————————

Marie-Victoire Vergnaud

Business Rédactrice

businessplume@gmail.com

Tél.:+33(0)6 81 94 45 28

Une belle histoire de contrôle de gestion à temps partagé : Tramar, un poids lourd du transit international au Havre

tramar-2

Une belle histoire de contrôle de gestion à temps partagé : Tramar, un poids lourd du transit international au Havre

Carte d’identité

De la sortie des usines fournisseurs jusqu’aux destinataires, le groupe intervient dans toutes les étapes du transport des marchandises à l’international. Commissionnaire et logisticien, Tramar a développé en 40 ans une expertise métiers qui lui permet de s’adapter aux demandes spécifiques de ses clients en leur proposant des solutions sur-mesure.

À l’import ou à l’export, l’enseigne prend en charge le conditionnement (par lots groupés ou conteneurs complets), l’acheminement (maritime, aérien, fluvial ou routier) et les formalités douanières (grâce à une équipe de déclarants en douane diplômés). La manutention, le stockage et le post-acheminement à l’import sont assurés par la filiale BLD International Logistics qui dispose d’un entrepôt de 42 000m² sur les terminaux portuaires.

Convois d’industries exceptionnels ou simples palettes de cartons, le flux transitaire de Tramar est  représenté dans 515 ports et aéroports à travers 190 pays dans le monde ! L’entreprise est connue sur la plus grande plate-forme de commerce maritime de France…

tramar-1

Le goupe Tramar est aussi spécialisé dans le transport des Colis exceptionnels ainsi que des colis lourds (plus de 35 tonnes)

Lorsque Jean-Louis Le Yondre, le fondateur du groupe, cède sa place à Patrick Maletras fin 2014, le nouveau PDG fait appel Astrid Blondet-Mary, contrôleur de gestion à temps partagé pour gagner en visibilité sur les marges dégagées dans les différents secteurs.

Un expert à la carte

Spécialiste du contrôle de gestion dans le transport maritime, Astrid Blondet-Mary a choisi de mettre à profit sa bonne connaissance des problématiques du secteur (armateurs, commissionnaires, transporteurs), en mode free lance.

En septembre 2013, cette experte du moulinage des chiffres créé sa structure « Stratages », pour aider les PME à piloter leur performance grâce à des indicateurs chiffrés identifiés au cas par cas. Sa première intervention pour Tramar en décembre 2014, consiste à mettre en place les outils de calcul propres à appuyer la stratégie de la direction. En lien avec la spécificité des deux activités principales du groupe : le flux transitaire et la partie logistique qui fonctionnent sur des modèles économiques très différents ; Astrid Blondet-Mary a élaboré des tableaux sur-mesure, qu’elle continue aujourd’hui encore d’affiner à la demande. Reportings, diagnostics d’organisation, de performance…Elle intervient régulièrement depuis deux ans pour identifier avec les dirigeants les leviers de croissance à actionner.

Le bras armé de la Direction

Lorsqu’il prend la tête de Tramar suite à un LBO fin 2014, Patrick Maletras a  bien conscience qu’il quitte un poste spécifique (Directeur d’exploitation en charge des projets industriels) pour passer à la gestion globale d’un groupe qui intervient aussi bien dans les métiers du conseil, qu’en main-d’œuvre pure.

tramar-2

Astrid-Blondet Mary est au cœur de la vie de l’entreprise tout en apportant un regard neuf

« N’ayant pas les moyens d’assumer un temps plein, j’avais besoin de quelqu’un de compétent et d’opérationnel qu’on peut rémunérer à la carte, pour me donner une visibilité en temps réel sur la rentabilité des différents secteurs de l’activité et savoir exactement où on en est ». C’est dans son réseau qu’on lui conseille de faire appel à Astrid, dont il dit que l’intervention est un véritable succès ! En plus des outils qui permettent à la direction de gérer les marges, les charges fixes et d’anticiper l’exceptionnel, Astrid a mis en place un plan de formation. Le nouveau système de management du département administratif a gagné en performance, induisant un gain de temps qui s’est propagé aux autres services.

« À la fois psychologue et force de proposition, partie intégrante de l’entreprise tout en gardant un regard expérimenté, riche de ses autres missions,  Astrid a su être innovante et nous aider à négocier un virage sous le signe de l’évolution » témoigne Patrick Maletras.

Liens Utiles :

Le Groupe Tramar

Astrid-Blondet Mary

————————————–

Marie-Victoire Vergnaud

Business Rédactrice

businessplume@gmail.com

Tél.:+33(0)6 81 94 45 28

Le budget à l’ancienne, c’est fini !

Logo Les Echos

En fonction de leur degré de maturité, les entreprises amendent un exercice réputé lourd et chronophage. Sans pour autant l’abandonner.

Telle une éternelle rengaine dont on est un peu lassé, le budget revient chaque année occuper plusieurs semaines, voire plusieurs mois, le quotidien des entreprises. Si, dans l’esprit de certains, le temps est venu de se passer d’un exercice « obsolète avant d’être terminé », la plupart des sociétés n’envisagent pas de le supprimer mais font tout pour l’alléger et l’adapter à un environnement économique en perpétuel changement. La preuve par quatre.

PERNOD RICARD : un levier de cohésion
Jeter le budget aux orties ? « Impossible, répond, tout de go, Jean-Baptiste Briot, directeur du contrôle financier de Pernod Ricard. Pour nous, il s’agit d’un exercice clef permettant de définir les objectifs de l’exercice à venir. Sans lui, difficile de prendre des décisions d’investissement ou de désinvestissement et de faire des choix avisés d’allocation de ressources. »

Lire la suite

02/12/16 à 12h00 – Webinar : Contrôle de gestion à temps partagé : une solution qui marche !

teaser-webinar-2-decembre

Vous êtes chef d’entreprise, DAF, avez-vous pensé à la solution du contrôle de gestion à temps partagé?

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous inviter au webinar « Le contrôle de gestion à
temps partagé : une solution qui marche! » organisé par Essentiel gestion.

A partir d’exemples de missions réalisées, vous découvrirez comment en
quelques jours par mois, un contrôleur de gestion peut vous aider à
améliorer votre rentabilité, votre trésorerie, vous aider à prendre vos
décisions et vous permettre de gagner un temps précieux.

Venez poser vos questions lors de ce webinar, nous vous répondrons en
direct : le vendredi 2 décembre de 12h00 à 12h45.

Pour vous inscrire >> https://ma-visioconference.diva-cloud.com/register/mdv3hoq/56684

teaser-webinar-2-decembre

Le contrôle de gestion et financier à temps partagé

logo-le-portail-du-temps-partage

Quel dirigeant ne cherche pas un moyen d’améliorer sa rentabilité immédiate et de concrétiser son développement ?

« Ce qui n’est pas mesuré ne peut être géré » pourrait-être la devise du Contrôle de Gestion dont le champ d’action touche tous les aspects de la performance d’une société.

Véritable expert des chiffres qu’il décline à l’envi, le contrôleur de gestion les analyse et les maîtrise, n’hésitant pas pour ce faire à cueillir l’information tout autant du haut que du bas, ce qui lui confère une vision transversale de l’entreprise et de ses enjeux. En étroite collaboration avec la direction, il identifie les indicateurs pertinents et met en place le tableau de bord qui permettra de suivre les écarts avec la situation visée.

Qu’il s’agisse des statistiques commerciales, frais de structure, gestion des marges, choix des investissements, son acuité lui confère une position charnière dans l’entreprise. Loin de se contenter d’allumer des voyants, ce coordinateur de la performance adapte en permanence les outils d’évaluation aux objectifs, fournit un reporting mensuel et produit des plans prévisionnels propices à la prémunir des risques.

Lire la suite

Vers un contrôle de gestion plus réactif

Logo Les Echos

Les contrôleurs de gestion ont su se servir des outils numériques pour se libérer du seul reporting et concentrer leurs efforts sur l’analytique.

Leur dénomination a quelque chose de légèrement suranné mais leur fonction, elle, s’est transformée. Habitués à regarder dans le rétroviseur de leur entreprise, les contrôleurs de gestion élargissent leur champ d’action en se servant des données du passé, qu’ils ont l’art de compiler, pour élaborer des conseils stratégiques dont les opérationnels, jusqu’au plus haut niveau hiérarchique, sont de plus en plus friands. « Il est révolu, le temps où les contrôleurs de gestion restaient dans leur bureau, le nez rivé sur leur écran, souligne Annick Delhon-Bugard, directrice du contrôle de gestion de la branche services courrier-colis de La Poste. Aujourd’hui, ils sont, chez nous, pleinement associés aux opérationnels pour accompagner la création des offres que nous lançons pour faire face à la baisse de notre activité courrier. »

Lire la suite

Les 3 raisons pour lesquelles un contrôleur de gestion est indispensable pour une Startup

Anne MAURICE

Elle n’a pas de repère : 

Pour lever des fonds, le business plan doit séduire les investisseurs tout en étant crédible. Une fois les fonds levés, il faudra rendre des comptes aux financeurs/partenaires par le biais de reportings financiers. Un suivi de l’affectation des fonds levés est indispensable. Avec l’apport important de fonds, il n’y a pas de problème de trésorerie. Cela peut masquer un business model pas rentable.

Elle va lever des fonds …

Elle va avoir un développement rapide …

Lire la suite

Contrôleur de gestion ? Co-pilote de la performance

Logo Les Echos

Le contrôle de gestion : un métier si méconnu et si peu reconnu !

Et pourtant quel métier fabuleux ! Cette méconnaissance est-elle due au propre terme de « contrôleur de gestion » ? Ne pourrions-nous pas le remplacer par « pilote de la performance » ? Cette expression me parait mieux recouvrir ce qu’est notre métier. Car le contrôleur de gestion n’est-il pas celui qui recherche la performance en faisant parler les chiffres ? Son esprit critique, son pragmatisme, sa capacité d’analyses et son goût de la communication – alliés à de bonnes qualités relationnelles – sont de véritables atouts pour le contrôleur de gestion. Cela fait près de vingt ans que je pratique ce métier avec passion. Son côté opérationnel et concret est très structurant. La vision globale que j’ai de mon business est également très intéressante. Je suis persuadée que le contrôleur de gestion est une aide précieuse à la décision, il est comme la boussole de l’entreprise – avec cette mise en avant d’un certain nombre d’indicateurs clefs.

Lire la suite

Anne MAURICE rejoint Essentiel Gestion en Ile de France

Anne MAURICE

Fontenay-aux-Roses, le 30 mai 2016

Après avoir occupé des postes salariés de contrôleur de gestion et de directrice financière, Anne Maurice a quitté le salariat en 2009 pour créer sa propre structure mille et un conseil. Forte de sa polyvalence (elle maîtrise aussi les RH) Anne a choisi de mettre sa vision transversale de l’entreprise à disposition des dirigeants en mode freelance.

Ayant exercé plus de quinze ans dans l’audiovisuel, environnement composé d’un tissu de TPE/PME, le temps partagé s’est imposé comme la solution pour répondre aux problématiques ponctuelles de ses anciens employeurs. À l’écoute et adaptable, Anne est une fine analyste qui sait se montrer force de proposition et porter des projets en concertation. Cette jeune femme dynamique et sportive (outre la boxe française, elle pratique régulièrement la voile et a traversé l’Atlantique en équipage en 2011) conçoit et anime également des formations, illustrant par là son élan à partager les savoirs.

L’arrivée d’Anne Maurice au sein d’Essentiel Gestion étoffe le catalogue de compétences de l’équipe.

Les 3 questions EG à Anne :

  • Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre notre équipe ?

En 2009, j’ai monté ma société de conseil avec l’idée d’apporter mon expertise aux PME/TPE qui n’ont pas les moyens d’un poste à temps plein,  je faisais du contrôle de gestion à temps partagé sans le savoir. J’étais ravie de découvrir que je n’étais pas la seule et faire partie d’Essentiel Gestion est une évidence. Cela me permet d’échanger avec mes pairs sur les problématiques clients ou sur les solutions informatiques. C’est rassurant pour moi de pouvoir m’appuyer sur un réseau de contrôleurs de gestion, j’y trouve plusieurs avantages :

– je développe mes compétences grâce aux échanges,

– c’est rassurant pour mon client de savoir que je peux m’appuyer sur d’autres ressources (mutualisation des connaissances et des outils),

– et je suis moins isolée dans ma démarche professionnelle

  • Quels sont vos domaines de prédilection ?

Ma conception du contrôle de gestion c’est vraiment d’être un outil d’aide à la décision. Pour cela, je mets en place des indicateurs de suivi et construis des prévisionnels en collaboration avec la direction et  les opérationnels. Autre domaine sur lequel j’ai souvent travaillé : la trésorerie. Cela passe par la mise en place d’outils prévisionnels et le suivi de la facturation client. Enfin, j’apprécie de travailler sur la dimension stratégique et ai été amenée à construire des business plans. Je suis également formatrice certifiée, cela ajoute une dimension pédagogique à mes compétences.

  • Comment voyez-vous votre métier dans 10 ans ?

Le contrôleur de gestion est à la jointure de 2 mondes dans l’entreprise : la finance et l’opérationnel. Cela en fait un très fin connaisseur du modèle économique et de tous les rouages de l’organisation interne, mais il lui manque très souvent une dimension : l’extérieur. Dans un monde qui évolue très vite, dans lequel la frontière entre interne et externe tend à être de plus en plus floue, cette dimension devient essentielle. L’exemple de Kodack qui malgré sa culture interne de l’innovation a raté le virage du numérique en est une bonne illustration. Le contrôleur de gestion de demain devra développer les indicateurs tournés vers l’extérieur : benchmarking, développement durable par exemple.

http://www.essentiel-gestion.fr/profil/anne-maurice/

24/05/16 – Webinar : Contrôle de gestion à temps partagé : une solution qui marche !

Teaser Webinar 2

Vous êtes chef d’entreprise, DAF, avez-vous pensé à la solution du contrôle de gestion à temps partagé?

 

 

 

Ce webinar vous permettra de découvrir :

  • le travail à temps partagé : l’expertise au juste coût,
  • le Contrôle de gestion à temps partagé : une alliance naturelle,
  • illustré par des exemples concrets

Pour vous inscrire >> https://ma-visioconference.diva-cloud.com/register/mcsrxm7/92458

Teaser Webinar 2