Développement du travail indépendant – Comment concilier flexibilité et sécurité ?

blog DFCG

L’externalisation croissante de la fonction DAF s’est assez logiquement accompagnée d’un essor du travail indépendant et d’un déclin de la traditionnelle relation d’emploi directe qui prenait la forme juridique du contrat de travail. Paradoxalement, pour un travailleur très qualifié la flexibilité de la relation avec ses clients peut être une source de sécurité.

La recherche de nouvelles sécurités
Naguère trois types de sécurité étaient recherchés.

D’abord la sécurité de l’emploi que garantissait la conclusion d’un contrat à durée indéterminée stable.

Ensuite la sécurité économique qui était offerte par la perception d’un revenu fixe et régulier.

Enfin la sécurité sociale par la mise en place d’assurances sociales qui permettaient au travailleur de faire face à l’accroissement de certaines dépenses (soins, charges familiales) ou à une diminution du revenu (vieillesse, invalidité, chômage). C’est le compromis fordiste bien connu (fidélité contre protection) mis en place à une époque où les besoins en main-d’oeuvre des entreprises étaient importants alors que la ressource était rare.

Lire la suite sur le blog de la DFCG